Jolie poupée

Est-ce le fait d’un contact plus intime – quoique cérébral, comme une incarnation de la masturbation intellectuelle – à la vanité de l’existence qui retient mon élan ?

Ou bien, plus méfiant qu’un vieux corbeau, me soucié-je même d’habitats qui me sont pourtant familiers parce que je ne les ai pas visités de long temps ?

J’ai pourtant redécoré pour me sentir bien accueilli…

Mais où ?