In extremis

J’avais prévu d’en déverser des tartines, je me disais :

“Merde ! Tu vas pas te cantonner au sibyllin, pépère ! Donne t-en pour ton argent !”

Techniquement, j’ai dû penser plutôt “leur” mais c’est un leurre.

Et v’la-t’y pas qu’il est 23h37 et qu’on est presque à l’heure de Philips.

Or le moins que je me doive (même remarque) c’est d’au moins me présenter, quitte à me frotter au radiateur du fond de la classe.

Dont acte.

On n’osera pas me dire qu’en ce moment au moins, ça ne relève pas du sacrifice.